account_circle
M'inscrire
menu
person
Premium Avatar
Me connecter
M'inscrire
Roland-Garros: plus d'exclusion avec des preuves d'une contagion antérieure au Covid-19
© afp.com/Anne-Christine POUJOULAT

Roland-Garros: plus d'exclusion avec des preuves d'une contagion antérieure au Covid-19

Publié par , lundi 28/09/2020 22:42

Le tournoi de Roland-Garros considérera désormais comme "non-contagieuses" les personnes testées positives au Covid-19 mais pouvant prouver qu'elles ont déjà contracté le coronavirus, une évolution rendue possible par les nouvelles directives des autorités de santé, a-t-on appris lundi auprès de la Fédération (FFT).

"Les autorités publiques ont ainsi informé la FFT, le vendredi 25 septembre en fin de journée, que l'antériorité documentée de la maladie, attestée par le dossier médical de la personne testée et validée par le corps médical permettait de constater le cas échéant le non contagiosité de la personne au regard du protocole sanitaire", a expliqué la FFT.

Tous les participants à Roland-Garros et leur staff doivent subir un premier test à leur arrivée à Paris et un deuxième à J+2. Ceux qui restent en lice dans la quinzaine doivent ensuite être de nouveau testés tous les cinq jours.

Interrogée sur le fait que les joueurs et joueuses ayant déjà eu le nouveau coronavirus -- comme c'est le cas notamment du N.1 mondial Novak Djokovic ou du Français Benoît Benoît Paire - continueraient ou pas à être testés, la Fédération, organisatrice du Grand Chelem parisien, s'est en revanche refusée à tout commentaire.

Cette évolution intervient quelques jours après la colère de l'Espagnol Fernando Verdasco, "frustré et révolté" d'avoir été évincé du tableau principal de Roland-Garros en raison d'un test positif, alors qu'il affirme avoir contracté le Covid-19 "de façon asymptomatique" pendant l'été.

La semaine dernière, le Bosnien Damir Dzumhur, exclu des qualifications en raison du test positif subi par son entraîneur Petar Popovic qui avait déjà contracté la maladie, avait lui aussi protesté avec véhémence contre son éviction.

Source: AFP

Sujets populaires hot topics