account_circle
M'inscrire
menu
person
Premium Avatar
Me connecter
M'inscrire

Wimbledon: les Bleus ont retrouvé des couleurs

Le 08/07/2024 à 20h22  par AFP
Wimbledon: les Bleus ont retrouvé des couleurs
© afp.com/HENRY NICHOLLS

C'est fini pour les Bleus à Wimbledon: après l'élimination d'Ugo Humbert la veille, ce sont les deux grands espoirs tricolores Giovanni Mpetshi Perricard et Arthur Fils qui ont rendu les armes lundi.

Aucune joueuse française n'a dépassé le deuxième tour. En revanche, six joueurs ont atteint les 8es de finale, ce qui n'était plus arrivé en Grand Chelem depuis Roland-Garros 2015, et trois sont allés jusqu'en deuxième semaine. Cela ne s'était plus produit depuis que Gaël Monfils, Adrian Mannarino et Gilles Simon avaient tous les trois joué les huitièmes, en 2018 déjà à Wimbledon.

Humbert a livré un sacré combat avant de céder face au tenant du titre Carlos Alcaraz dimanche.

Lundi, Lorenzo Musetti (25e) a su contrôler le puissant service de Giovanni Mpetshi Perricard (58e) pour s'imposer 4-6, 6-3, 6-3, 6-2 et Alex De Minaur (9e) a mis un terme au parcours d'Arthur Fils (34e).

"C'est mon premier Wimbledon, j'arrive en huitièmes. Je ne suis pas satisfait de ça mais je me suis prouvé de belles choses. En bossant un peu plus, je ne sais pas où je vais arriver", a commenté Gio qui n'avait encore jamais gagné le moindre match en Grand Chelem (deux défaites au premier tour de Roland-Garros).

- Repêché -

Repêché des qualifications, il se réjouissait lundi de participer enfin au tableau principal d'un Grand Chelem grâce à son classement, ce sera à l'US Open en août.

Car son parcours sur le gazon de Wimbledon, où son service phénoménal a fait merveille, lui permettra d'entrer dans le Top 50 mondial lundi prochain.

Heureux malgré la défaite, Mpetshi Perricard estime qu'il vient "juste de montrer le bout de (son) nez sur le circuit principal".

"J'ai pu rivaliser avec des mecs du top 20. En travaillant, je pourrai peut-être rivaliser avec des mecs du top 10. Je ne sais pas, mais je pense que j'en suis capable", a-t-il dit.

Son grand copain Arthur Fils a lui aussi perdu lundi après avoir réalisé son meilleur parcours en Grand Chelem.

Dominé dans les deux premiers sets, Fils semblait sur la voie d'une rapide défaite lorsqu'il a été mené 3-1 et que De Minaur a eu une balle de double break dans la troisième manche.

Mais c'est finalement le Français qui a renversé la situation: mené 2-4, il a enchaîné quatre jeux pour remporter la manche.

L'Australien a stoppé l'hémorragie en réussissant le break d'entrée dans la quatrième manche et a réussi le double break pour s'envoler 4-1.

- Breaks -

A partir de là, aucun des deux joueurs n'a plus conservé sa mise en jeu et c'est donc l'Australien qui a conclu sur le service du Français.

A 20 ans et 24 jours, Fils est devenu le deuxième plus jeune Français à atteindre les 8es de finale de Wimbledon dans l'ère Open (depuis 1968), derrière Richard Gasquet qui avait 19 ans et 7 jours lorsqu'il y est parvenu en 2005.

Qualifiés, Musetti affrontera l'Américain Taylor Fritz (12e), vainqueur d'Alexander Zverev (4e) 4-6, 6-7 (4/7), 6-4, 7-6 (7/3), 6-3, et De Minaur jouera contre Novak Djokovic (2e), tranquille vainqueur du Danois Holger Rune (15e) 6-3, 6-4, 6-2, pour tenter d'entrer dans le dernier carré.

Dans le tableau féminin, la vainqueur 2022 Elena Rybakina (4e) a bénéficié de l'abandon de la Russe Anna Kalinskaya (18e), blessée à l'avant-bras droit, pour passer en quarts.

Kalinskaya a jeté l'éponge alors qu'elle avait perdu huit jeux d'affilée et se retrouvait menée 6-3, 3-0.

"Mon service m'aide beaucoup et en particulier quand le toit est fermé (comme c'était le cas lundi, ndlr) et qu'il n'y a pas de vent. Je suis très contente de la façon dont j'ai joué les deux derniers matches", a commenté Rybakina.

La Kazakhe de 25 ans affrontera pour tenter de rejoindre les demies l'Ukrainienne Elina Svitolina (21e), qui a battu facilement la Chinoise Wang Xinyu (42e) 6-2, 6-1.

L'autre quart de finale du haut du tableau opposera la Lettonne Jelena Ostapenko (14e), vainqueur 6-2, 6-3 de la Kazakhe Yulia Putintseva (35e), à la Tchèque Barbora Krejcikova (32e) qui a écarté l'Américaine Danielle Collins (11e) 7-5, 6-3.