account_circle
M'inscrire
menu
person
Premium Avatar
Me connecter
M'inscrire
Terminé - 02:11
Haruka Kaji
6
3
2
0
0
Kimberly Birrell
1
6
6
0
0
Match
Kaj
Bir
Réduire
Jeux gagnés au service
% de points gagnés au service
Balles de break sauvées
% de points gagnés au retour
Balles de break obtenues
Balles de break remportées
% points gagnés
Jeux blancs
Balles de set
Balles de match
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Kaj
Bir
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Kaj
Bir
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Kaj
Bir
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Kaj
Bir
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Kaj
Bir
Match
Bir
Kaj
Afficher plus de stats
Balles de break remportées
% points gagnés
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Kaj
Bir
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Kaj
Bir
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Kaj
Bir
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Kaj
Bir
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Kaj
Bir
Match Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Kaj
Bir
Service
Retour
Match Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Kaj
Bir
Service
Retour
Match Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Kaj
Bir
Service
Retour
Match Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Kaj
Bir
Service
Retour
Match Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Kaj
Bir
Service
Retour
Match Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Kaj
Bir
Service
Retour
Match Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Kaj
Bir
Service
XX
XX
Retour
XX
XX
Match Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Kaj
Bir
Service
XX
XX
Retour
XX
XX
Match Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Kaj
Bir
Service
XX
XX
Retour
XX
XX
Match Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Kaj
Bir
Service
XX
XX
Retour
XX
XX
Match Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Kaj
Bir
Service
XX
XX
Retour
XX
XX
Match Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Kaj
Bir
Service
XX
XX
Retour
XX
XX
Derniers flashs flash
Tombeur de Nadal, Zverev veut garder la tête froide : “Je vais commencer un autre tournoi”  Après les émotions de lundi, Alexander Zverev doit désormais enchaîner. Brillant vainqueur de Rafael Nadal, le roi de Roland-Garros, au premier tour (6-3, 7-6, 6-3), l’Allemand n’a pourtant gagné qu’un seul match. On a tendance à l’oublier tant la performance réalisée est immense : il a fait tomber le roi de l’ocre dans son jardin et avec la manière. D'un niveau de jeu prodigieux, il a marqué les esprits du monde entier. Seulement, s’il veut aller au bout et faire honneur à son nouveau statut de favori, il lui faut encore s’adjuger 6 succès consécutifs.  Questionné sur la suite de son tournoi parisien, le numéro 4 mondial a expliqué, en conférence de presse, que son tournoi ne faisait que commencer : “Tout le monde le soutenait, scandait son nom. C’est normal. Il a gagné ici 14 fois. Tout le monde se pose la question de savoir s’il va revenir ou non. C’était normal. J’ai le sentiment que maintenant, je vais commencer un autre tournoi.  J’étais prêt pour ce match. C’était un match de finale, évidemment. Mais, compte tenu du tirage, cela n'a été que le premier tour. Je pense que depuis que le tirage a été publié, tout le monde qui m’entoure et le monde tennistique tout entier ne parlaient plus que de ce match. Maintenant, je sais que j’ai encore à jouer contre plusieurs grands joueurs et il faut que je me concentre là-dessus.” Cet "autre tournoi" commence dès ce jeudi pour Zverev puisqu'il défiera un David Goffin retrouvé au second tour (sur le Suzanne Lenglen, 3e rotation).
Insolite - Rybakina recadre gentiment un journaliste : “Les questions sont toujours les mêmes”  Elena Rybakina a réussi ses débuts à Roland-Garros. Auteure d’un début d’exercice 2024 de très haut vol (titré à Brisbane, Abu Dhabi et Stuttgart, finaliste à Doha et Miami, demi-finaliste à Madrid), elle s’est parfaitement rassurée. Alors qu’elle est toujours la seule joueuse à avoir battu Swiatek sur ocre cette saison, la Kazakhe a franchi le premier tour avec beaucoup d’autorité (victoire 6-2, 6-3 face à Minnen)  Forfait à Rome, où elle était pourtant tenante du titre, la 4e mondiale avait fait le choix de préserver son corps en vue de Roland-Garros. Un choix visiblement payant.  Lors de son passage en conférence de presse, elle a, une fois encore, été questionnée sur son état physique. Quelque peu épuisée par la monotonie de ses échanges avec la presse, Rybakina s’est permise de légèrement recadrer son interlocuteur : “Non, je n’ai pas été affectée par les conditions. Je sais comment jouer quelles que soient les conditions. Physiquement, bien sûr que je suis bien meilleure que l’année dernière, puisque j’ai dû me retirer. J’ai aussi eu le COVID, alors bien sûr, je me sens beaucoup mieux sans. Les questions sont toujours les mêmes, alors je ne sais plus quoi dire. Des questions simples, des réponses simples. Donc, les gars, vous avez pas autre chose ?”  Ce jeudi, elle défiera une adversaire encore très à sa portée, à savoir Arantxa Rus (50e).
Osaka : "J'ai pleuré en sortant du court, mais c'était une ambiance mémorable" Naomi Osaka est passée tout près de l'exploit contre Iga Swiatek ce mercredi au 2e tour de Roland-Garros. Face à la n°1 mondiale et double tenante du titre, elle a mené 5-2 dans le 3e set et a même obtenu une balle de match avant de s'incliner après presque 3 heures de combat (7-6, 1-6, 7-5). Une défaite forcément difficile à encaisser pour la Japonaise qui ne l'a pas caché, mais qui s'est montrée très philosophe en conférence de presse d'après-match. Il faut dire que l'ancienne n°1 mondiale n'a repris la compétition qu'en début d'année après plus d'un an d'absence pour donner naissance à sa fille. Naomi Osaka : "C'est le match le plus amusant que j'ai jamais joué, l'atmosphère était incroyable. C'était vraiment mémorable pour moi. J'ai pleuré en sortant du court. Mais je me suis déjà sentie plus mal, c'est certain. J'ai pensé à l'année dernière où j'ai regardé Iga gagner Roland-Garros alors que j'étais enceinte. Je rêvais de jouer contre elle, alors quand je pense à ça, j'essaie de ne pas être trop dure avec moi-même. Je suis juste là pour ressentir les bonnes 'vibes'. Je suis une enfant des courts en dur, donc j'aimerais l'affronter sur un court en dur. J'ai l'impression de mieux jouer parce que j'ai travaillé sur des points précis. Les résultats ne sont pas encore au rendez-vous pour l'instant. J'ai écrit dans mon journal ' Je suis fière de toi '. Me dire cela à moi-même me donne de la puissance."
Wawrinka s'incline après un énorme combat face à Kotov à Roland-Garros L'aventure de Stan Wawrinka est déjà terminée dans cette édition 2024 de Roland-Garros. Le Suisse s'est férocement battu, mais il a fini par s'incliner face à Pavel Kotov au terme d'un énorme combat de plus de 3 heures et demie (7-6, 6-4, 1-6, 7-6). Mené deux sets à rien, Wawrinka, joueur le plus âgé du tableau du tournoi à 39 ans, avait pourtant parfaitement réagi dans le 3e set (6-1). Il avait même fait le break dans le 4e set avant de voir le Russe de 25 ans inverser la situation et finalement remporter le match au tie-break. Le Suisse, vainqueur de l'édition 2015 du Grand Chelem français, a probablement l'intention de revenir l'année prochaine. La passion est toujours là, comme il l'avait confié après sa victoire sur Andy Murray au 1er tour. Mais, les années passant, encore faudra-t-il que ses résultats, son classement et sa forme physique le lui permettent.
Etcheverry : "C'est difficile de jouer ici en France, les fans soutiennent vraiment beaucoup les joueurs français" Les réactions se multiplient ces derniers jours concernant l'attitude d'une partie des spectateurs de Roland-Garros, qui est en train de rompre avec les codes historiques du tennis en général et des tournois du Grand Chelem en particulier. Soutenant bruyamment les joueurs et les joueuses français, en oubliant parfois le respect de l'adversaire, ou s'emportant trop dans leurs encouragements jusqu'à crier pendant les points, ils commencent à sérieusement agacer certains acteurs en coulisse. En marge de la réaction très en colère de David Goffin, ou de celle pleine de courage et de franchise d'Iga Swiatek, Tomas Martin Etcheverry a également abordé le sujet. De manière plus diplomate, il a expliqué la difficulté (presque la souffrance à en croire son expression corporelle) que représente le fait d'affronter un joueur français à Roland Garros, et même plus généralement en France. En conférence de presse, l'Argentin était apparu très éprouvé mentalement par son match face à Arthur Cazaux. Il fait probablement également référence au souvenir tout frais de sa finale face à Giovanni Mpetshi Perricard à Lyon samedi dernier. Une finale qu'il a perdue dans une ambiance de feu. Et l'histoire n'est pas finie puisqu'il sera opposé à un autre Français, Arthur Rinderknech, ce jeudi au 2e tour de Roland-Garros. Un match programmé sur le Court 7. Tomas Martin Etcheverry : "C'est difficile de jouer ici en France. J'ai joué de nombreuses fois contre des joueurs français en France et, vous savez, leurs fans les soutiennent vraiment beaucoup. C'est normal, je le sais. Mais, oui, c'est difficile. C'est difficile à chaque instant durant le match."
Top des commentaires comments
Le pire c'est que c'est à chaque fois pareil mais on regarde quand même 😊 Comme revoir Titanic et espérer qu'il coule pas à la fin !!
29 thumb_up
Amelie04 Amelie04
Encore une fois on a des matchs de dingue en WTA. Osaka n a quasiment par raté un seul coup jusqu a 5-3 au 3eme Quel niveau de dingue Et bravo à Iga d avoir eu le cran de tenir ce discours sur le cou
28 thumb_up
Gaëtan SteffiForEver Gaëtan SteffiForEver
Tout à fait d'accord, le tennis a ses règles et le public doit s'y plier. Le respect des conditions de jeu des joueurs et joueuses prime !
27 thumb_up
Fed249 Fed249
Rien d’étonnant. C’est comme sur les feuilles de match. On va se retrouver avec des gens qui soutiennent un joueur juste pour sa nationalité en se fichant du jeu (d’ailleurs ils sont souvent sur leur
24 thumb_up
Grob Grob
C'est quand on regarde ce genre de match que l'on se demande si Caroline Garcia a un QI tennis
20 thumb_up
frenchgoat frenchgoat